L'INSPIRATION

Quand j’ai commencé à faire de la peinture, je pensais qu’il fallait avoir son tableau dans la tête avant de le réaliser. J’ai compris que peindre dans ma tête avait quelque chose de paralysant, d’enfermant. Se plier à une image préconçue, c’est à coup sûr appauvrir tout ce qui pourrait surgir dans le faire. Dans ma peinture, il n’y a pas de véritable idée de départ. Elle est là, dans son immédiateté, une abstraction pure, simplement. Quand je compose mon tableau, il me vient à l’esprit la couleur, la plénitude, le plein de lumière, le rayonnement qui émane des couleurs, si puissant. Elle devient une réalité mouvante, multiple et constamment nouvelle. La nouveauté, l’intensité, l’étrangeté, en un mot, toutes les valeurs sont comme des lignes de vie ou leurs formes fluides.

Copyright © 2021 Estelle Bellin